valle-08

Cuzco et la vallée sacrée, Pérou

Au cœur du sud ouest péruvien, Cuzco et l’auberge de Yuri nous accueille chaleureusement. Perchée à quelques 3400m d’altitude, l’ancienne capitale du royaume Inca devenue après l’arrivée des espagnols un carrefour majeur du commerce, la ville s’est transfomée en une ville moderne aux petites rues pavées étriquées qui suivent toujours le tracé originel dessiné par les Incas.

En sillonnant les petites artères de Cuzco, on ne peut que constater ces nombreux bâtiments dont les fondations sont en fait d’anciens murs Incas.

Cuzco-01
L’empereur Inca veille sur la ville.

A l’arrivée dans notre petite auberge, Yuri nous accueille en nous détaillant par le menu toutes les activités possibles autour de Cuzco. Trekking multiples pour rejoindre le Machu-Pichu, visite de la Vallée Sacrée, canyoning, VTT etc… Autant dire que même si l’attraction principale qu’est le Machu-Pichu attire nombre de visiteurs, la ville s’est fortement organisée pour retenir les curieux explorateurs.

Légèrement excentrée dans notre auberge, il nous faut  passer par la rue la plus étroite de tout le Pérou pour rejoindre la Place d’Armes, centre névralgique de toute ville sud-américaine. Le trottoir ne fait pas plus de 10 centimètres, et il nous faut rester vigilant pour éviter les rétroviseurs de chaque voiture, camion, bus qui emprunte l’étroite route sinueuse. Contraints à des contorsions incessantes, notre regard se détourne vite vers les restaurants qui se concentrent le long de la rue. Une myriade de pizzerias attirantes aux fours traditionnels en terre cuite embaument le peu d’air qui n’est pas saturé par les gaz d’échappements.

Attablés dès notre premier soir dans l’ancienne capitale Inca dans un de ces petits lieux de paix à l’ambiance si chaleureusement réchauffée par le vieux four, nous écoutons le bois qui crépite en dégustant la fameuse Cusqueña !

Cuzco-small
A Cuzco, on boit la Cusqueña, dans une petite pizzeria dont le four à bois sort tout droit de la planète tatouine.

La pizza que nous dégustons est de loin l’une des meilleure qu’il nous ait été donné de goûter au cours de nos 9 derniers mois. Agrémentée de 3 petites sauces locales,  la pizza est rapidement engloutie. Déconcertés par l’évanescence de notre plat, nous décidons dès le lendemain de revenir tester une autre pizza.

Si Cuzco n’avait été réputée que pour ses pizzas, nous n’y serions probablement pas venus. Or la ville a bien plus à offrir que quelques restaurants alléchants. D’une part, pour visiter le Machu-Pichu, c’est presque une étape obligée. D’autre part, son histoire en fait le passage obligé pour en apprendre d’avantage sur la civilisation Inca. La ville comme tout dans la région présentent des vestiges de cette civilisation perdue.

Nous décidons, dés le lendemain, de débuter nos explorations par la découverte des nombreux vestiges laissés par les Incas dans la Vallée Sacrée…et tout ça à pied et en bus local!

Début de l’expédition au kilomètre 8. Nous descendons du bus, qui nous a conduit sur la colline qui surplombe la ville. Nous redescendrons le tout à pied, en faisant haltes dans tous les sites Incas qui parsèment la zone.

Cuzco-02
Ancien lieu de repos pour les Incas, nous profitons de cet endroit peu visité, où l’eau coule encore à travers quelques unes des anciennes fontaines.
Cuzco-03
Les toits des maisons modernes que nous croisons en chemin sont ornées de petites icônes amusantes.
Cuzco-04
La citadelle de Saksaywaman, à 2km sur les hauteurs de Cusco est l’ancien site sacré de la ville. Les monolithes qui constituent la base de la structure architecturale sont si imposants qu’ils n’ont pu être emportés par les Espagnols après la colonisation.

Nous découvrirons le dernier site de la journée, celui de Saksaywaman avec une guide locale, qui nous explique dans les moindre détails les rites des anciens. Les pratiques religieuses, et leur relation aux momies des anciens rois, qu’ils entreposaient au cœur de la ville, et emportaient jusqu’ici pour les cérémonies importantes qui rythmaient l’année inca.

Avant de poursuivre la visite de la région, nous prendrons quelques jours pour partir randonner à la découverte de Choquequirao, sur lequel je reviendrai. Toujours est-il que ce petit interlude sportif nous motive à poursuivre la visite de la région… en voiture. En compagnie de Cyril et Sophie donc, nous embarquons dans un taxi privé pour une journée dans les alentours éloignés de Cuzco!

valle-03
Dans la vallée, nous restons haut, très hauts et entourés par les monts enneigés.

Dans un rayon de quelques 30 kilomètres autour de Cuzco en effet, plusieurs sites importants de l’empire Inca méritent le détour. La visite de la Vallée Sacrée ou Vallée de l’Urubamba consiste donc en une grande boucle qui nous emmène d’un site Inca à un autre, en allant de Moray à Ollantaytambo jusqu’à Pisac. Le timing est un peu serré. Il faut normalement compter deux jours, mais avec notre voiture privée, nous partons pour une longue journée chargée.

Chargée, certes, mais nous profitons quand même d’une première halte à Chinchero pour faire quelques emplètes. Ici, des femmes en tenue traditionnelle confectionnent des écharpes, draps, couvertures et autre objets tissés à base de laine de bébé Alpagua. Colorés et doux, il ne nous en faut pas plus pour craquer.

valle-01
A Chinchero, les femmes en tenue traditionnelle démontrent leur talent de tisserande et de négociatrice…
valle-02
Des petits Cuys tout mignions attendent sagement. Ils finiront probablement dans une assiette…

Nous rembarquons avec notre chauffeur à travers la vallée, cette fois en direction de Ollantaytambo. Sur la route, un site relativement unique. Les Salinas de Maras. Un flan de colline aménagé en une myriade de petites bassins qui permettent de récupérer les eaux d’une source chargée de chlorure, qui s’évaporera lentement en concentrant le sel.

L’aspect singulier du coin est indéniable, et malgré l’aménagement de l’arrivée en petit parc d’attraction, les hordes de touristes arrêtés et les dizaines de magasins qui vendent des petits sachets de sels,  le site vaut largement un arrêt.

valle-05
Les Salinas de Maras.

Moray sera notre arrêt suivant. Difficile à décrire, cette sorte de piscine géante aménagée en étages servait aux Incas de surface d’expérimentation agriculturale. Chaque étage en effet présentant des caractéristiques thermiques spécifiques… Étonnant, et pourtant, les Incas s’en servaient pour expérimenter…  Bref, c’était bougrement astucieux…

valle-04
Moray.
valle-06
A flanc de colline, la première ville, point de départ du fameux « Inca Trail » que nous ne ferons finalement pas.

Lorsque nous arrivons à Ollantaytambo, le soleil commence déjà à redescendre. La journée avance, mais nous découvrons ici encore une ancienne ville ornée de vieux temples construits avec les fameux monolithes incas si étonnement encastrés. Sur la partie basse de la citée, on peut même profiter de quelques fontaines encore alimentées en eau par le ruisseau voisin…

valle-07

Une bonne heure de route nous attend encore pour parcourir les quelques 40km qui nous séparent de Pisac, où nous arrivons à la tombée de la nuit. Ce village Inca encore une fois à flanc de colline présentent terrasses et vieilles bâtisses, que nous découvrons seuls, sans touristes ni vendeurs puisque le site est sur le point de fermer. Ou plutôt devrais-je dire a déjà fermé. Perdus dans la citée, nous orientant désormais à l’aide de la lueur de la lune, un gardien nous retrouve et nous met dehors, direction le champ voisin….

Finalement, nous retrouvons une route, puis notre taxi après quelques dizaines de minutes d’errance.

 

Une réflexion au sujet de « Cuzco et la vallée sacrée, Pérou »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *