Uyuni-07

Sud Lipez, Bolivie

C’est en mini-van que nous partons de San Pedro en direction de la frontière bolivienne. Seuls quelques kilomètres nous séparent de cette nouvelle étape, et là, des jeeps devraient nous récupérer pour traverser le sud de la Bolivie, connu sous le nom de Sud-Lipez…

A peine avons nous le temps de nous réveiller, suite à la courte nuit que nous venons de passer (on rappelle que nous avons rendu notre « Mystery Machine » in extremis à 21h!), que nous nous arrêtons une première fois, au poste frontière chilien… Rapidement, nous prenons peur ! Devant nous, une bonne quinzaine de vans alignés, et une queue impressionnante de touristes (comme nous quoi…), en quête d’un tampon de sortie chilienne.Nous prenons donc notre mal en patience, et nous nous gelons allègrement les fesses pendant 30 minutes…

Le temps de nous réchauffer dans notre van, et à peine quelques kilomètres, nous voici déjà en train de faire la queue de nouveau, pour le tampon bolivien cette fois ci… Bah bravo ! Qu’importe, les boliviens ont, eux, eut la bonne idée de construire leur poste frontière, en pré-fabriqués au pied d’un volcan, dans un décor magnifique. Pas de toilettes pour les touristes qui du coup, urinent sur les murs du poste frontière… Les formalités seront expédiées vite fait bien fait, et nous voici transférés dans la jeep de Pedro, qui nous emmènera jusqu’au Salar de Uyuni à travers le désert du Sud bolivien.

Le petit déjeuner nous est offert dans le coffre de notre futur 4×4, bien évidemment, une jeep Toyota… Un petit renard andin s’approche discrètement, en quête de restes laissés au sol, premier signe que nous entrons dans un parc naturel…

Uyuni-01
Un petit renard andin tourne autour des jeeps, attendant notre départ pour récupérer ce qui restera au sol

Un à un les différents 4×4 partent, et le temps que nous terminions notre petit déjeuner, nous finissons par partir seuls, en compagnie d’un autre 4×4 qui nous précédera pendant les 3 prochains jours, pour une histoire de sécurité supposons nous.

Uyuni-13

Nous roulons lentement, sur des pistes bien marquées. Les suspensions du 4×4 fonctionnent remarquablement bien, et tous les 6 nous sommes plutôt bien installés, avançant sereinement dans une ambiance chaleureuse. (Oui car inutile de préciser que nous continuons toujours à 6, en compagnie de Cyril Sophie, Ben et Aurélie).

Uyuni-02
Premier arrêt. La laguna Bianca, et toujours, les volcans.

Pedro, notre pilote/guide, est plutôt bavard, et bien informé. Il nous décrit dans le menu détail, les recettes chimiques des lagunes qui constituent notre premier arrêt.

Uyuni-03
La « laguna verde ». Pour sa couleur émeraude sous le soleil.

Arrivent ensuite le désert de Dali, puis une nouvelle lagune et quelques résurgences d’eau chaude. Nous ne sommes bien évidement pas les seuls à nous arrêter ici, mais, la foule que nous craignions en début de périple n’est finalement pas si oppressante.

Uyuni-05
Le désert de Dali. Pour la petite histoire, Dali n’a jamais visité ce désert…

Uyuni-06

Pour nous, point de baignade. Malgré la dénomination de désert, il ne fait pas si chaud dans le coin… Pour être honnète, il fait même carrément froid, et nous ne sortons que rarement sans nos grosses doudounes. D’ailleurs, les volcans enneigés qui ponctuent l’horizon sont là pour nous le rappeler.

Uyuni-04
Clairement, la route est à nous !

A peine, le temps de remonter dans la voiture, que nous arrivons déjà dans un nouveau spot magnifique. Autour de nous, des petites piscines d’eau bouillonnante nous encerclent… Le sol prend des couleurs pastelles magiques, entre le rose claire et le jaune tandis que les piscines de boues oscillent entre le gris bleu et le orange…

Uyuni-07

Uyuni-08
Au milieu du désert, d’étranges résurgences apparaissent…

Autant dire qu’à la mi-journée, nous en avons déjà eu pour notre argent. Niveau paysage, comme niveau sentiment de solitude dans le désert, nous avons été servis!

Pourtant, le plus beau de la journée reste à venir. Nous arrivons en effet en fin d’après midi sur la « Laguna Colorada ». Une lagune d’un rouge pourpre absolument incroyable en plein milieu du désert. Des milliers de flamants y ont élu domicile, et indifférents à notre présence, s’envolent, se posent, et se lavent dans cette eau aux couleurs surréelles.

Uyuni-09
Dans la « Laguna Colorada », un flamant.

Uyuni-10

Uyuni-11

Après plus d’une heure de contemplation, nous regagnons à quelques mètres de là notre gîte. Situé dans un petit hameau, construit au milieu du désert uniquement pour accueillir les visiteurs. L’endroit ne ressemble pas vraiment à un village, mais juste à un regroupement d’une petite dizaine d’auberge. Les voyageurs sont plutôt bien répartis et nous n’avons vraiment pas l’impression de nous marcher dessus.

Uyuni-12
La nuit se couche lentement autour de nous… Il fait froid mais nous espérons quand même passer une nuit chaude sous nos 4 couches de couvertures.

Nous engloutissons donc rapidement notre dîner, avant de nous endormir profondément, indifférents aux bruits de quelques guides qui semblent faire la fête dans leurs voitures devant nos chambres….

Une réflexion au sujet de « Sud Lipez, Bolivie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *