Uyuni-26

Sud Lipez, jour 2, Bolivie

En nous levant de bon matin, sous la consigne de notre guide, nous sommes plutôt surpris de ne pas le trouver déjà prêt…. Au fond du vestibule, un être aux yeux rouges imbibés de sang avance d’une démarche hasardeuse…

Pedro émergera en effet un bon moment après nous. La journée qui arrive devrait être longue, ce qui explique notre lever matinal, mais il semble que la nuit précédente ait été par contre particulièrement courte pour notre guide… Ses yeux sont rouges, et son haleine n’est que moyennement fraîche… Mais pour être honnète, il tient plutôt bien debout, et semble en état de conduire.

Quand nous voyons sortir de la maison d’en face un des guide/chauffeur titubant, nous comprenons que nous ne sommes pas dans la pire des situations. D’autan que le guide en question est tellement saoul qu’il a perdu les clefs de son 4×4… Impossible pour eux donc de repartir, même si l’un des touriste français est désigné  conducteur…

Tout cela n’aurait pas du nous impacter… Sauf que Notre Pedro, par amitié envers son collègue bourré, ou par culpabilité (parce qu’il faisait parti de la soirée), se décide à essayer de démarrer l’autre voiture sans la clef… Bref, mission impossible, mais mission qui lui prendra tout de même plus de 2 heures, jusqu’à ce qu’une des dames du village, arrive avec un trousseau de clef, qu’elle a trouvé par hasard sur la route…

Miracle donc, nous voici enfin partant avec plus de 2 heures de retard, et avec un chauffeur, qui du coup a eu le temps de décuver, mais n’en est pas moins encore un peu atteint.

Uyuni-21
Nous voici donc en route avec plus de 2 heures de retard. Nous suivons toujours un des 4×4. Les deux autres sont ceux de l’agence au chauffeur saoul…

Après un énervement rapide de sa part, parce que je lui demande, de nous expliquer comment nous allons rattraper le retard, le voici tout mielleux, en train de nous dire que nous ferons tout ce qui était prévu….

Nous commençons donc notre périple plutôt seuls encore une fois (en partant avec 3 heures de retard, difficile de se rouler dessus avec les autres 4×4) et sommes les seuls à nous arréter sur un autre point de vue donnant sur la « laguna colorada ». Ce matin, le vent s’est calmé, et la lagune prend des couleurs encore plus folle que la veille. Les reflets du ciel se mélangent à ceux des quelques lamas qui paissent paisiblement en contre bas…

Uyuni-16

Uyuni-17
Les volcans et le ciel se reflètent dans la laguna colorada, qui sans vent est encore plus belle qu’hier !

Uyuni-15v

Uyuni-14

Uyuni-18

La route est longue aujourd’hui en effet, mais les paysages restent somptueux. L’ambiance est agréablement détendue avec nos 4 autres compères, et vu la crise de ce matin, nous sommes plutôt content de nous retrouver entre copains. D’autan, que lorsque nous nous arrêtons, nous avons un petit aperçu de l’ambiance qui règne dans les autres jeeps… (Ambiance : un des cuisinier qui part en rebroussant chemin en plein milieu du désert etc…).

Quelques lagunes qui paraissent presque (j’ai dit presque seulement…) fade suite à la « laguna colorada », et quelques formations dans le désert composent le gros des arrêts de la journée.

Uyuni-19

En arrière plan, toujours des volcans enneigés qui dominent les étendues de sable.

Uyuni-20
Encore des lagunes… On se lasserait presque…

Lorsque notre voiture bifurque sur une route goudronnée, on comprend que l’on est en train de couper un peu pour accélerer la cadence. Le tout nous emmène sur un désert de pierres assez joli.

Uyuni-22
Un caillou nommé  El Condor.

Lorsque nous reprenons la route, c’est pour rejoindre cette fois le Salar de Uyuni. Le soleil est déjà en train de baisser, et le décor change autour de nous. Nous quittons le désert. Quelques pâturages apparaissent, et la végétation semble reprendre des couleurs. Nous montons quelque peu, puis le décor change de nouveau.

Uyuni-23
Trouvez l’intrus…

Nous revenons sur des sols plus désertiques. Le soleil est presque totalement couché lorsque nous arrivons à l’entrée du Salar, et la terre autour de nous se couvre de blanc.

Uyuni-24
Pédro et sa Toyota, une histoire d’amour !

Dernier coup de malchance pour Pedro, nous crevons à quelques kilomètres de l’arrivée. Nous ne l’aiderons pas vu l’amabilité avec laquelle il accueille notre proposition. La journée a été dure pour lui, et en arrivant à l’hôtel, nous ne le reverrons plus, épuisé, il disparaît dans sa chambre.

Uyuni-25
Pendant que Pedro change la roue, nous profitons du coucher de soleil sur le désert.

En guise d’hébergement, autour de Uyuni, la plupart des hôtels sont en réalité des hôtels de sel. Le sol, est en gros sel, les murs sont en briques de sel, et les sommiers de nos matelas sont en blocs de sels! Bref, un hôtel de sel… !Bizarre, mais plutôt pas trop froid, et assez atypique.

Uyuni-27
Dans un hôtel, totalement construit en….sel.

Dehors, la nuit est froide, et les étoiles emplissent le ciel… Demain, nous partons à la découverte du mythique Salar de Uyuni…

Uyuni-26

2 réflexions au sujet de « Sud Lipez, jour 2, Bolivie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *